fbpx

Très prisé par les investisseurs avisés, le price to book ratio ou Cours sur Actif Net (ou encore ratio prix/valeur comptable ou PBR), est l’un des actifs de valorisation des actions qui aident les analystes et les investisseurs à évaluer la valeur d’une entreprise.

Cette mesure spécifique compare le cours de l’action d’une entreprise à sa valeur comptable.

En fait, le price to book ratio compare la capitalisation boursière de l’entreprise avec sa valeur comptable.

La ratio permet ainsi de savoir si une action se négocie en dessous ou au-dessus de la valeur marchande.

En règle générale, un Cours sur Actif Net inférieur est préférable, mais des valeurs inférieures ne sont pas toujours une bonne chose.

Continuez à lire le post qui suit pour en savoir plus sur le price to book ratio et comment les analystes financiers l’utilisent, pour mesurer la valeur d’une entreprise et évaluer dans quoi investir.

Pourquoi est-il intéressant d’utiliser le ratio cours/valeur comptable ?

Il est utile d’avoir recours au price to book ratio parce que cet actif de valorisation peut montrer si une action est sous-évaluée ou non sur le marché boursier.

Lorsque vous comparez deux actions d’entreprise ayant une croissance et une rentabilité similaires, le price to book ratio peut vous être utile dans le but de déterminer quelle est la meilleure valeur à un moment donné.

En général, plus le ratio prix/valeur comptable d’une société est bas, plus sa valorisation est meilleure.

Cela est particulièrement vrai si la valeur comptable d’une action est inférieure à 1.

Cela signifie qu’elle se négocie à un prix inférieur à la valeur de ses actifs.

Inversement, si le ratio est supérieur à 1, cela veut dire que le marché valorise plus les actifs de l’entreprise en comparaison de leur valeur comptable.

Vous en saurez davantage dans le paragraphe qui suit.

Il est à noter que le fait d’acheter des actions d’une entreprise à un prix inférieur à la valeur comptable peut contribuer à créer une « marge de sécurité » pour les investisseurs.

Cependant, un ratio price to book très faible peut également être un signe de problème pour une entreprise.

De ce fait, il doit donc être utilisé dans le cadre d’une analyse boursière approfondie des actions.

Ainsi, le ratio prix/valeur comptable peut être une mesure particulièrement intéressante pour une société dont les bénéfices sont incohérents ou négatifs.

Il faut savoir que d’autres indicateurs courants comme le ratio cours/bénéfice (également appelé « coefficient de capitalisation des résultats (CCR) ») ne sont pas aussi significatifs dans ces situations.

Par exemple, de nombreuses actions bancaires ont des bénéfices extrêmement irréguliers.

De ce fait, le price to book ratio peut donner un aperçu plus clair de la valeur de ces sociétés et de leurs actions.

Comment calculer le price to book ratio ?

Le price to book ratio est facilement calculée si les critères suivants sont connus.

Il y a : le cours de l’action, le nombre d’actions en circulation, le total de l’actif ainsi que le total du passif.

Il est à noter que la valeur marchande par action correspond au cours de l’action sur le marché.

La formule du price to book ratio = cours de bourse par action/valeur comptable par action.

  • Ainsi, un ratio price to book de 1 signifie que le cours de l’action se négocie avec la valeur comptable de l’entreprise (c’est -à -dire la somme de la valeur de l’ensemble des actifs de l’entreprise à laquelle son passif est soustrait).
  • Les price to book ratio inférieurs à 1 sont généralement considérés comme des investissements solides. Un price to book ratio inférieur à 1 peut signifier que l’action est sous-évaluée et vaut la peine d’être achetée.
  • Un ratio price to book supérieur à 1 indique que le cours de l’action se négocie à prime par rapport à la valeur comptable de l’entreprise. Cela veut également dire que vous pourriez payer trop cher pour les actions qui resteraient si l’entreprise faisait immédiatement faillite.

Cependant, il faut savoir que l’analyse des ratios peut varier selon le secteur d’activité.

Un bon ratio ratio price to book pour un secteur d’activité particulier peut être un mauvais ratio pour un autre.

Découvrez ci-dessous un exemple du price to book ratio.

Prenons le cas où une société Y avait une valeur comptable nette de 10 millions d’euro et avait 10 millions d’actions en circulation à une certaine date.

Sa valeur comptable nette par action serait de 10 millions/10 millions d’actions, ou « 1 ». Cela signifie qu’un investisseur paie essentiellement « 1 € pour une action de la valeur comptable nette de l’entreprise Y ».

Si le prix de la société Y était de 3 € par action, le price to book ratio serait de 3. De ce fait, cela signifie qu’un investisseur paie 3 € pour chaque action de la valeur comptable nette de l’entreprise.

Par ailleurs, l’investisseur pourrait suivre le ratio cours/valeur comptable de l’entreprise Y sur une période de temps et voir s’il se maintient, augmente ou diminue.

Le price to book ratio peut également permettre de comparer la société Y à une autre du même secteur, disons la société Z.

Si l’entreprise Z a un ratio prix/valeur comptable plus élevé soit « 6 », cela pourrait indiquer que le marché anticipe une forte croissance des bénéfices pour cette entreprise et augmente les actions par anticipation.

Un investisseur pourrait conclure que la société Z est surévaluée.

Inversement, si la société Z avait un price to book ratio de « 0,7 », le cours de l’action pourrait être considéré comme se négociant à escompte.

Parce que les investisseurs paient en dessous de la valeur comptable, et cela pourrait être une bonne opportunité d’affaires.

Analyse du ratio prix valeur comptable

Ainsi, le ratio prix/valeur comptable est un moyen utile d’évaluer le potentiel d’un nouvel investissement.

Comme dans tout type d’investissement, vous voulez certainement avoir une bonne compréhension des risques ainsi que des gains potentiels.

Si l’entreprise devait liquider des actions, vous ne voudriez pas payer trop cher la valeur de vos actions.

Ce ratio est particulièrement utile pour les investisseurs qui pratiquent l’investissement axé sur la valeur.

Cette stratégie d’« investissement dans la valeur » signifie qu’ils recherchent des actions qui se vendent à un prix inférieur à leur valeur intrinsèque.

Bien que ceux-ci puissent être plus risqués, ils offrent un rendement des plus intéressants au fil du temps.

Dans ces situations, un investisseur pourrait investir dans des actions financières et gagner plus d’argent à mesure que l’entreprise se développe.

Grâce à la formule du price to book ratio, il est aussi plus aisé de comprendre la santé d’une entreprise si elle est dans un secteur d’activité impliquant des revenus moins constants.

Il peut s’agir par exemple des institutions financières (banques, sociétés financières…).

En sus, cela vous permettra de comparer les entreprises appartenant à un secteur d’activité commun, ce en vue de choisir le meilleur placement afin d’investir votre argent.

Néanmoins, quelle que soit l’analyse que vous faites, elle ne doit pas se baser uniquement sur le price to book ratio.

Il est fortement recommandé d’y inclure d’autres indicateurs qui se concentrent sur les bénéfices et les revenus de l’entreprise en plus du cours de l’action.

Vous pouvez également vous pencher sur le rendement des actions pour en apprendre plus sur les avantages du point de vue d’un actionnaire.

Les inconvénients du price to book ratio 

La raison pour laquelle les investisseurs trouvent le ratio price to book très utile est que la valeur comptable des capitaux propres offre une mesure assez stable et intuitive.

Laquelle peut ensuite être facilement comparée au prix du marché.

Cependant, en raison de sa simplicité, le price to book ratio présente des faiblesses à prendre en compte.

  • Il n’est utile que pour les entreprises dotées d’un montant d’actifs financiers important

Le price to book ratio n’est vraiment utile que lorsqu’il est appliqué à des entreprises ayant un montant important d’actifs financiers.

De ce fait, il est utile si vous valorisez une grande entreprise manufacturière, financière ou de transport.

Mais, il l’est moins dans le cas des entreprises de services et de technologies de l’information avec moins d’actifs tangibles dans leurs bilans.

  • Il ne prend pas toujours en compte les actifs incorporels

Le price to book ratio présente aussi le désavantage d’ignorer les actifs incorporels tels que le nom de marque d’une entreprise, la clientèle, les brevets, etc.

À titre d’illustration, Microsoft est une entreprise qui connaît un énorme succès.

Elle tire la plus grande partie de la valeur de ses actifs de ses propriétés intellectuelles plutôt que de ses propriétés physiques.

Ainsi, la valeur de son action a peu de rapport avec sa valeur comptable.

On peut noter que c’est aussi le cas d’entreprises comme Twitter ou Facebook qui ont un price to book ratio fort supérieur à la moyenne.

  • Les niveaux d’endettement élevés et les pertes durables ne sont pas pris en considération

Les niveaux d’endettement élevés ou les pertes durables ne sont pas non plus pris en compte dans le price to book ratio.

Alors que plusieurs scénarios tels que des fusions récentes, ou des rachats d’actions pourraient fausser la valeur comptable de la formule de calcul du ratio price to book.

Pour bien investir, consultez également d’autres mesures d’évaluation Comme mentionné plus haut, il faut garder à l’esprit que le ratio price to book se réfère uniquement au cours de l’action d’une entreprise par rapport à sa valeur comptable. Cet indicateur ne prend pas en considération d’autres facteurs tels que les ventes ou les bénéfices. De ce fait, il n’est vraiment pas conseillé d’évaluer la valeur d’une entreprise sur la seule base de son ratio price to book. Ce ratio n’est qu’une des nombreuses mesures d’évaluation importantes que les analystes et les investisseurs devraient prendre en compte. Il existe également d’autres moyens importants de rechercher des actions financières :

  • le « price to earning ratio » ou « ratio prix-ventes » ;
  • le « price to earnings ratio » ou « ratio cours sur bénéfices » ;
  • le « price to Cash Flow ratio » ou « ratio prix/capacité d’autofinancement ».

En d’autres termes, le ratio price to book est utile. Néanmoins, il ne devrait être en aucun cas le seul indicateur financier pour déterminer s’il faut investir ou non dans une entreprise.

Quelques questions qui sont fréquemment posées

En quoi le ratio price to book est-il utile ?

Un ratio prix/valeur comptable est une mesure utile que les investisseurs axés sur la valeur calculent dans le but d’identifier les actions financières qui sont potentiellement sous-évaluées.

Cet indicateur indique la valeur que les investisseurs accordent aux capitaux propres d’une entreprise par rapport à sa valeur comptable.

Une entreprise avec une valeur nette comptable plus élevée démontre une situation financière solide pour ses investisseurs potentiels.

C’est une mesure simple pour repérer les opportunités d’investissement.

Qu’est-ce qu’un bon ratio price to book ?

Comme la plupart des mesures d’évaluation, il n’y a pas de réponse unique pour définir ce qui constitue ou non un bon indicateur de valeur.

Bien qu’en général des ratios price to book inférieurs soient généralement meilleurs, il est essentiel d’utiliser la métrique financière comme un moyen pour comparer des entreprises de la même taille et du même secteur.

Dans le cas d’une entreprise avec un ratio prix/valeur comptable élevé, il est conseillé d’étudier plus en détail ses données financières afin de déterminer si cette évaluation est logique.

Quelle est la différence entre les ratios price to book et price to earnings ?

Le ratio price to book mesure la valeur intrinsèque d’une entreprise en fonction de sa valeur comptable.

Il prend en compte les actifs, les passifs et les actifs incorporels. Quant au ratio cours sur bénéfice, il permet de mesurer la valeur d’une entreprise en fonction de ses bénéfices.

Ces deux ratios peuvent aider les investisseurs à mesurer la valeur d’une entreprise lors d’une analyse boursière.