fbpx

Le free cash flow est un ratio financier incontournable à connaître pour bien investir en bourse au même titre que d’autres informations comme le ROE (return on equity), le price to book to ratio ou le price earning ratio (PER) entre autres.

Pour les investisseurs, il est important d’être attentif au flux de trésorerie, ou free cash flow car il s’agit d’un marqueur puissant pour déterminer la richesse produite par une entreprise

Il permet de se projeter sur les performances financières futures de la société, si vous souhaitez par exemple savoir, comment  investir 10000 euros en bourse par exemple.

Toutefois, il n’est pas rare que des investisseurs apprennent à leurs dépens que les profits ne sont pas toujours ce qu’ils semblent.

C’est pourquoi il est intéressant d’avoir recours au « free cash flow » pour effectuer de bons investissements boursiers.

Découvrez ce que vous allez apprendre en lisant l’article :

✔ La définition du free cash flow.

✔ Le calcul du flux de trésorerie disponible.

✔ Les 5 utilisation du flux de trésorerie disponible ou cash flow.

✔ Les avantages du flux de trésorerie disponible.

✔ Les inconvénients du cash flow.

Qu’est-ce que le free cash flow ?

Pour faire simple, le free cash flow, ou flux de trésorerie disponible, est le montant d’argent restant dans une entreprise.

Le free cash flow est le montant de trésorerie (flux de trésorerie d’exploitation) qui reste dans une entreprise lorsque toutes les dépenses (dettes, dépenses, salariés, immobilisations, loyer, etc.) ont été payées .

Par ailleurs, le flux de trésorerie disponible représente la valeur de rachat actuelle d’une entreprise, ce sans tenir compte de son potentiel de croissance.

En résumé, le free cash flow a 2 fonctions principales :

  • Il permet de mesurer la marge de manœuvre d’une entreprise ;
  • Il sert à calculer la valeur d’une société.

 

Comprendre la composition des flux de trésorerie

Afin d’effectuer un investissement boursier, il faut savoir qu’il y a 3 catégories de flux de trésorerie bien distincts.

Cela permet de faciliter le « cash flow management » ou la gestion des flux de trésorerie, dont l’objectif consiste à répertorier et interpréter ces derniers afin de gérer au mieux les liquidités d’une société.

Ces trois catégories sont :

  • Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation : il s’agit des activités quotidiennes de gestion d’une entreprise. Cela comprend les achats de stocks et de fournitures, la paie et la collecte d’argent auprès des clients.
  • Les flux de trésorerie liés aux activités d’investissement : les activités de trésorerie liée à l’achat et à la vente d’actifs de l’entreprise.
  • Les flux de trésorerie liés aux activités de financement : c’est l’ensemble des encaissements et décaissements pour exploiter l’entreprise en émettant des actions ou des dettes. Il y a par exemple les paiements de dividendes aux actionnaires, les sommes prêtées par les actionnaires, les emprunts émis et remboursés…

Le free cash flow comprend les flux de trésorerie d’exploitation et les dépenses en capital sont une activité d’investissement. Le cash flow de financement n’est pas inclus dans la formule.

Le calcul du flux de trésorerie disponible

Il existe plusieurs façons de calculer le flux de trésorerie disponible, mais elles devraient toutes vous donner le même résultat.

En effet, il faut savoir que toutes les entreprises ne mettent pas à disposition les mêmes informations financières.

De ce fait, les investisseurs et les analystes doivent utiliser la méthode de calcul de free cash flow qui correspond aux données auxquelles ils ont accès.

La façon la plus simple de calculer les flux de trésorerie disponibles consiste à soustraire les dépenses en capital d’une entreprise de ses flux de trésorerie d’exploitation.

Formule du free cash flow

Par exemple, si vous analysez les données d’une entreprise qui ne répertorie pas les dépenses en capital et les flux de trésorerie d’exploitation, il existe des équations similaires qui déterminent les mêmes informations, telles que :

 

  • Free cash flow = chiffre d’affaires – (coûts d’exploitation + taxes) – investissements requis en capital d’exploitation.
  • Free cash flow = résultat opérationnel net après impôts – investissement net en capital opérationnel.

Comprendre les 5 utilisations des flux de trésorerie disponibles

Une fois que l’on sait comment trouver les flux de trésorerie disponibles d’une entreprise, il est important de comprendre à quoi ils peuvent être utilisés.

En effet, les décisions que prendra une entreprise concernant l’utilisation de cet argent généré sont essentielles à son succès sur le long terme.

Surtout que les allocations de capital seront en grande partie déterminées par le montant de free cash flow disponible et par la régularité avec laquelle l’entreprise produit ce flux de trésorerie.

Voici les cinq façons auxquelles le free cash flow peut être alloué :

1. Le versement des dividendes

Le versement de dividendes en espèces est l’une des premières façons d’allouer du free cash flow.

Les dividendes constituent une partie importante du processus d’investissement pour la plupart des investisseurs.

En effet, le versement d’un dividende croissant est un moyen efficace pour une entreprise d’attirer des investisseurs sur une base croissante.

Une entreprise qui verse un dividende indique qu’il s’agit d’une entreprise favorable aux actionnaires, car elle alloue ces fonds à l’investisseur qui a confié à l’entreprise son argent durement gagné.

L’une des raisons pour lesquelles les entreprises versent un dividende est que l’entreprise réalise suffisamment de bénéfices pour payer le dividende et utilise l’argent disponible pour d’autres éléments tels que le réinvestissement, le remboursement de la dette, etc.

2.Le réinvestissement dans l’entreprise

Une entreprise peut utiliser le free cash flow comme moyen de croissance. Réinvestir dans l’entreprise, en particulier si elle est à un stade précoce de son développement, est une excellente option.

A titre d’exemple, de grandes entreprises comme Google, Amazon, ou encore Facebook ont créé des flux de trésorerie disponibles et en réinvestissant dans leurs entreprises, à leur début.

Cela a stimulé une croissance fantastique à la fois pour ces entreprises et pour leurs actionnaires.

Des indicateurs de performance tels que le retour sur capital investi (ROIC ou Return on Invested Capital), le retour sur capital (ROC ou Return on Capital) et les multiples d’entreprise sont d’excellents moyens de suivre le succès de ce réinvestissement.

3.Le rachat d’actions

Le rachat d’actions est l’une des utilisations les plus populaires du free cash flow.

Il s’agit d’établir un lien positif entre le niveau des liquidités et la décision d’une société à racheter ses propres actions.

Le rachat d’actions est comme un moyen de restituer une partie des richesses aux actionnaires sous la forme d’une plus grande valeur pour les actions qu’ils possèdent actuellement.

Une fois le rachat réalisé, l’actionnaire voit la valeur par action augmenter avec la diminution des actions disponibles à la vente.

Mais les rachats profitent aussi à l’entreprise. En effet, le rachat d’actions en circulation peut aider une entreprise à réduire son coût du capital, à consolider la propriété de l’entreprise et à augmenter les indicateurs financiers.

En sus, cela permet de libérer des bénéfices pour payer des primes aux dirigeants.

4.Le remboursement de la dette de l’entreprise

Le remboursement de la dette de la société a plusieurs conséquences bénéfiques pour elle et ses investisseurs. Premièrement, au fur et à mesure que la dette est remboursée, les intérêts débiteurs diminuent.

Cela permettra à l’entreprise d’avoir davantage de bénéfices à utiliser pour ses besoins en capital.

Un autre avantage est la possibilité d’emprunter plus d’argent si l’entreprise estime que c’est nécessaire.

Une dette remboursée montre aux investisseurs, aux banques et aux autres prêteurs que l’entreprise a le contrôle de son capital.

Ils seront alors beaucoup plus susceptibles de lui prêter à nouveau de l’argent.

5.Faire des acquisitions

Le free cash-flow est aussi un levier très important pour les entreprises de désireuses de faire de la croissance externe afin de propulser leur développement et devenir des leaders mondiaux.

Les valeurs de croissance comme MicrosoftFacebookAppleAmazon ou Tesla utilisent le free cash-flow afin d’acquérir par exemple des sociétés avec un savoir-faire stratégique.

De nombreuses entreprises utilisent leur free cash flow pour réaliser ces acquisitions, mais d’autres utilisent leurs actions comme source d’acquisition.

L’utilisation de liquidités comme moyen de croissance est courante dans le monde des affaires.

L’acquisition d’entreprises avec du potentiel ou qui ont créé des innovations dans leur secteur d’activité est l’un des meilleurs moyens pour de nombreuses entreprises d’augmenter leurs revenus et leur rentabilité sur le long terme.

Dans de nombreux cas, il est beaucoup moins cher d’acheter une autre entreprise que de créer, développer et commercialiser un nouveau produit/service.

Les avantages des flux de trésorerie disponibles

1.Il offre une valeur intrinsèque proche de la réalité

Comparer les actions est quelque chose que les investisseurs boursiers font tous les jours. Cependant, bon nombre des mesures de valorisation de stocks sont relatives, à l’instar du « price to sales ratio ».

Ces indicateurs sont utilisés parce qu’ils sont faciles à calculer, mais le problème est qu’ils ne sont pas toujours exacts.

Or, une fausse estimation peut faire en sorte que de mauvaises actions boursières aient l’air attractives.

Le flux de trésorerie disponible permet aux investisseurs d’avoir une valeur boursière intrinsèque proche de la réalité, ce qui permet de prendre de meilleures décisions en matière d’investissements boursiers.

2.Le free cash flow est un indicateur fiable

Dans le domaine de l’investissement, il n’y a rien de pire que les « estimations ».

Faire des estimations en investissant peut être l’équivalent de vous en remettre au hasard en utilisant votre capital d’investissement.

Le flux de trésorerie disponible est une mesure fiable qui élimine les suppositions, car les bénéfices déclarés d’une entreprise peuvent être évalués avec davantage de précision.

3.Il permet d’évaluer avec précision le potentiel d’une entreprise

Afin de déterminer à quelle vitesse une entreprise devrait se développer, tout ce qu’un investisseur doit faire, est de se baser sur le cours de ses actions boursières et de ses flux de trésorerie.

Cela permet aux investisseurs de savoir quelle est la valeur réelle d’une entreprise et si le cours de l’action de cette entreprise est surévalué ou sous-évalué par le marché actuellement.

4.Un ratio utile pour réduire les incertitudes

Certes, rien ne peut éliminer complètement les incertitudes lorsqu’il s’agit d’investir dans la bourse.

Toutefois, le free cash flow aide l’investisseur à séparer les actions boursières prometteuses des actions les plus susceptibles de créer une perte.

En étant capables de réduire les risques globaux encourus, les investisseurs peuvent choisir l’approche qu’ils préfèrent.

Ils peuvent ainsi être aussi conservateurs ou aussi agressifs qu’ils le souhaitent lorsqu’il s’agit de constituer leurs placements et protéger leurs actifs.

Quels sont les inconvénients du free cash flow ?

Voici quelques inconvénients qu’il est important de connaître par rapport au flux de trésorerie disponible :

  • Les dépenses en matière d’investissement varient d’un exercice à l’autre et également selon les secteurs d’activité. De ce fait, il faut mesurer le free cash flow d’une entreprise sur une longue période en se basant sur le contexte de l’industrie.
  • Un flux de trésorerie disponible très élevé peut indiquer qu’une entreprise n’investit pas suffisamment dans ses projets et activités.
  • Le free cash flow ne fonctionne que lorsqu’il y a de la visibilité. L’indicateur de flux de trésorerie disponible ne fonctionne que lorsqu’une entreprise est transparente à 100 %. S’il y a des questions sur ses pratiques de vente et d’autres informations qui peuvent affecter le flux de trésorerie disponible, alors il y a trop d’incertitudes pour utiliser cette mesure comme un outil pour l’investisseur.

Par conséquent, il peut être déclaré que le free cash flow est une métrique financière importante pour mesurer la rentabilité et l’efficacité d’une entreprise.

Néanmoins, les investisseurs et les analystes financiers doivent également utiliser d’autres indicateurs financiers pour disposer d’une situation financière plus précise et pertinente par rapport à une entreprise.

Conclusion sur le flux de trésorerie disponible

L’indicateur de free cash flow est très utile pour les investisseurs.

Ces derniers peuvent l’utiliser pour évaluer la qualité du management de l’entreprise dans sa capacité de générer des liquidités grâce au produits et services commercialisés par la société.

Sur la durée, le free cash flow est l’un des meilleurs indices pour avoir un aperçu d’un potentiel retour sur investissement.

Lorsqu’il est bien interprété, il permet aux investisseurs en bourse, et analystes de faire des projections réalistes et cohérentes par rapport à la croissance d’une société. Ce qui leur permettra de prendre des décisions réfléchies en conséquence.

Cependant, la métrique de flux de trésorerie disponible en elle-même ne donne pas une image complète de la santé financière d’une entreprise.

Elle doit toujours être considérée avec des données en rapport avec le secteur d’activité et en conjonction avec les principaux états financiers de l’entreprise, ainsi que d’autres indicateurs financiers.