fbpx

Je connais bien l’entreprise Natixis pour avoir travaillé chez Natixis Lease en 2007 en tant que Crédit Controller, en contrat à durée déterminé (CDD).

Je n’aurai jamais imaginé écrire un article sur le dividende Natixis 14 ans après.

Ironie du sort ou coïncidence, j’ai quitté l’entreprise au crépuscule de la crise des subprime, pour voguer vers une opportunité professionnelle plus intéressante chez SIEMENS.

J’ai passé au crible l’entreprise Natixis pour savoir si il est intéressant d’y investir son argent afin d’obtenir un rendement via les dividendes supérieur au Livret A.

Ce que vous allez apprendre en lisant l’article:

✔ La Présentation du groupe Natixis.

✔ L’analyse financière de Natixis.

✔ La performance en bourse de Natixis.

✔ Le dividende Natixis.

Présentation du groupe Natixis

Fondé en 2006 Natixis est l’avorton bancaire du groupe BPCE née de la fusion entre les caisses d’épargne et les banques populaires.

Le modèle économique et financier de l’entreprise est segmenté selon les 5 activités suivantes :

✔ La gestion d’actifs et de fortune.

✔ La banque de financement et d’investissement (BFI).

✔ L’assurance avec Natixis Assurances.

✔ Les moyens de paiement avec Natixis Payments.

Natixis est une banque de dimension internationale comme vous pouvez le voir ci-dessous avec la ventilation des ventes selon les différentes régions.

Les concurrents de Natixis en Europe

Les principaux concurrents de Natixis en Europe sont des groupes d’envergure à l’instar des  entreprises suivantes :

Statistique: Classement des principales banques européennes en 2020, selon le total des actifs possédés (en milliards de dollars des États-Unis) | Statista
Trouver plus de statistiques sur Statista

Les actionnaires de Natixis

Sans surprise l’actionnaire majoritaire de Natixis est sa maison mère BPCE (70,6%).

La BPCE est un actionnaire solide financièrement qui n’a pas hésité à mouiller sa chemise pour sauver sa filiale NATIXIS.

La BPCE est classé 7eme dans le classement des principales banques européennes en 2020 avec des encours de gestion dont le montant est égal à 1 501,59 milliards de dollars us.

Le management chez Natixis

Je consulte systématiquement le CV du dirigeant avant d’investir mon argent afin d’être sûr que ce dernier soit non seulement intègre mais également compétent.

Le destin des employés et la rémunération des actionnaires dépendent avant tout des décisions prises par la direction.

L’incompétence de certains dirigeants conduit souvent aux dégâts irréversibles suivants :

  • Une rentabilité en berne.
  • Des suppressions massives d’emplois.
  • L’effondrement des cours boursier.
  • La destruction de valeur.
  • L’absence de rémunération pour les actionnaires.

Il existe aussi des “grands patrons” qui ne sont pas au service des employés et des actionnaires, car ils sont uniquement guidés par la cupidité et certains émoluments extravagants….

Je n’ai rien contre la rémunération variable des grands dirigeants, qui gagnent des millions d’euros, lorsqu’ils ont crée de la valeur pour l’entreprise et les actionnaires.

J’ai cependant des réserves lorsque certains dirigeants s’octroient des rémunérations délirantes, avec la complicité du conseil d’administration, même lorsque les résultats de l’entreprise sont mauvais.

En 2008, le groupe Natixis était aux abois financièrement suite à des fautes de gestion commise par la direction.

Le groupe Natixis était très exposé aux subprime aux Etats-Unis via sa filiale CIFG.

Elle a ensuite cédé aux sirènes des produits financiers “foireux” proposés par Bernard Madoff.

L’entreprise a été escroquée par l’affaire Madoff et Natixis avait été acculé à provisionner la somme faramineuse de 450 millions d’euros.

Dominique Ferrero qui fut à l’époque le directeur général de Natixis avait également défrayé la chronique, car il avait embauché comme directeur financier avec un salaire de dingue, un “copain” Jean Pascal Beauffret, sachant qu’il n’avait pas les compétences requises……..

Il a été remercié quelques mois plus tard avec en plus une généreuse indemnité……!

Nicolas Namias occupe le poste de Directeur Général de Natixis depuis le 04 aout 2020.

Il cumule également d’autres fonctions opérationnelles comme membre du directoire de la BPCE et président du conseil d’administration de l’assureur crédit COFACE.

Diplômé de l’ENA, de Sciences Po et de l’ESSEC, Nicolas Namias est un technocrate financier habitué des cabinets ministériels et fin connaisseur du secteur bancaire.

Nicolas est le patron du CAC 40 le plus jeune car il est née le 25 mars 1976.

Il connait très bien BPCE car il a occupé en 2008 un poste à la direction financière, avant de devenir le directeur de la stratégie de Natixis en 2014.

Nicolas Namias devient ensuite le Directeur Financier de Natixis en 2017 et accessoirement membre du comité exécutif du groupe.

Il a connu un parcours sans faute avant d’obtenir la magistrature suprême chez Natixis en aout 2020.

Le CEO (Chief Executive Officer) de Natixis est un patron du CAC 40 très discret et peu prolixe.

Quel est mon avis sur le modèle économique de Natixis ?

J’ai de très fortes réserves à propos de l’action Natixis car le secteur bancaire est sinistré pour les raisons suivantes.

  • Les modèles économiques et financiers des banques ont été fragilisé en raison de la crise financière des subprimes.

  • Les établissements financiers ont été sauvé de la faillite grâce à l’intervention massive des pouvoirs publics et des banques centrales.

  • Les marges financières des produits financiers commercialisé ont été laminé en raison des faibles taux directeurs des banques centrales.

  • Les banques subissent également la concurrence de fintechs comme les néo-banques (Revolut, N26).

  • Les GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) lorgnent sur les services bancaires.

  • La finance décentralisée avec les crypto-monnaies.

Je préfère de loin des entreprises comme Total, Air Liquide ou LVMH qui sont des leaders de marché avec un modèle économique qui offre une très forte visibilité.

Mes craintes sur le dynamisme du secteur bancaire sont également confortées par le graphique suivant qui montre clairement une tendance baissière.

C’est quand la mer se retire qu’on voit ceux qui se baignent nus.”Warren Buffet.

L’ESTX BANK est un indice sectoriel qui regroupe toutes les banques de l’union européenne.

Il donne des informations très utiles aux investisseurs avisés car il permet de jauger la tendance et la santé du secteur bancaire.

Après avoir marqué un plus haut juste avant la crise financière des subprimes, le compartiment rassemblant toutes les valeurs bancaires de l’Europe, s’est littéralement écroulé.

Les leaders de marché comme HSBC ou BNP Paribas ont été bien évidemment entrainé dans cette baisse mais elles ont pu limiter la casse.

A contrario le maillon faible Natixis a vu sa valeur s’effondrer en bourse de 95% et a été sauvé de la faillite grâce à l’état et BPCE.

Le secteur bancaire retrouvera éventuellement des couleurs si les conditions suivantes sont réunies :

  • Assainissement des créances douteuses figurants dans les bilans.
  • Relèvement des taux d’intérêt de la part de la BCE.

Découvrons à présent la rentabilité et la solvabilité de l’entreprise grâce à l’analyse financière de Natixis.

L’analyse financière de Natixis

La rentabilité d’un établissement financier est évaluée par rapport au montant et à l’évolution du P.N.B., c’est-à-dire le produit net bancaire.

Le produit net bancaire est un indicateur clé pour connaître la valeur ajoutée crée par la banque ou l’établissement financier.

Le P.N.B est un indicateur très utile pour jauger la performance commerciale et financière de la banque, il est également utilisé pour comparer ses résultats par rapport aux concurrents.

Le produit net bancaire (P.N.B.) est surveillé comme le lait sur le feu par les investisseurs avisés et les analystes financiers lors de la publication des résultats de l’entreprise.

Il est calculé selon la formule suivante :

Le total des produits bancaires commercialisés (commissions + intérêts) – Les d’exploitations bancaires.

Natixis a enregistré en 2020 un P.N.B de 7 306 millions d’euros.

Le produit net bancaire a baissé après en 2020 après une hausse ininterrompue depuis 2016 (source Natixis).

L’entreprise a publié un chiffre d’affaires de 6,28 Milliards d’euros en 2020.

Natixis a affiché un résultat net en forte baisse en 2020 à 101 millions d’euros.

La rentabilité des capitaux propres investis (ROE) est égale à 5,2% contre 12,1% au 31 décembre 2019.

Le bénéfice net par action ressort à -0,01euros.

Le ratio de solvabilité CET 1 de Bâle 3 de Natixis est conforme aux exigences réglementaires avec un taux à 11,6% en 2020.

L’agence américaine de notation de crédit Fitch Rating a attribué la note A+.

Les agences Moody’s et Standard & Poor’s ont attribué les notes A1 et A+.

La performance en bourse de Natixis

J’ai souvenir d’avoir été démarché par téléphone, par ma conseillère bancaire qui avait essayé de me convaincre d’acheter des actions Natixis pour son IPO en 2006.

J’ai décliné la proposition et bien m’en a pris en raison des déboires boursiers de  Natixis.

L’action Natixis a connu un parcours rocambolesque sur les marchés financiers et un parcours boursier médiocre pour ne pas dire catastrophique.

Introduite en bourse en 2006 au prix de 19,55 euros, l’action Natixis est cotée pour la première fois sur le CAC 40 en septembre 2010.

Natixis est sur le podium des 3 plus grosses introductions à la bourse de Paris depuis 2000.

La capitalisation de l’entreprise avoisine les 12,76 milliards d’euros (source Google Finance le 23/03/2021).

En comparaison la capitalisation de BNP PARIBAS s’élève à 62,53 milliards d’euros (source Google Finance du 23/03/2021).

Le Crédit Agricole affiche une capitalisation boursière de 34,81 milliards d’euros (source Google Finance du 23/03/2021).

La Société Générale referme la marche avec une capitalisation de 18,66 milliards d’euros (source Google Finance).

Découvrons à présent la performance de Natixis par rapport au CAC 40 (source Zone Bourse).

Introduite en bourse en 2006 au prix de 19,55 euros , l’action Natixis a perdu 95% de sa valeur en moins de 2 ans.

En très grande difficulté, Natixis a été acculé à faire appel au marché pour obtenir 3,7 milliards d’euros après avoir été refinancé à hauteur de 2,7 milliards d’euros par son actionnaire majoritaire.

Le titre a même enregistré le triste exploit de coter – de 1 euro (0,76 euros) au plus fort de la crise des subprimes en mars 2009.

Le cours de l’action Natixis a clôturé à 4,04 euros le 23/03/2021.

Je n’ai pas de boule de cristal pour savoir si les actionnaires qui ont acheté les actions Natixis, lors de son introduction en bourse, au prix de 19,55 euros, ont des chances de récupérer un jour leur investissement de départ.

Pourront – ils se consoler avec le dividende proposé par Natixis ?

Le dividende Natixis

Natixis est une valeur de rendement qui a versé en 2020 un dividende de 0,06 euro par action.😂.

Regardons à présent le rendement moyen du dividende chez Natixis.

L’action Natixis a affiché un rendement moyen de son dividende d’un montant de 6,23% depuis 2011.

Regardons à présent l’historique du versement des dividendes depuis l’introduction en bourse de Natixis en 2006.

Le montant moyen des dividendes reçus par les actionnaires depuis l’introduction en bourse de Natixis en 2006 est de seulement 0,32 euros.