fbpx

Il est aujourd’hui possible pour tout à chacun de devenir trader indépendant, pour spéculer en ligne sur de nombreux instruments financiers, comme les actions, le forex, les matières premières, les obligations ou les crypto-monnaies.

Le trading a le vent en poupe auprès des particuliers car c’est un moyen d’encaisser des revenus supplémentaires.

J’ai personnellement connu la démocratisation du trading en 2007 avec le lancement des produits dérivés comme les CFD (Contract for Difference).

Avant le lancement des CFD, il était impossible pour les particuliers d’accéder à des marchés réservés aux professionnels comme le Forex, par exemple.

Le trading sur les indices et les différentes matières premières via les contrats futurs étaient également réservés aux traders institutionnels.

Il était autrefois possible de devenir trader indépendant avec uniquement comme seule classe d’actifs, les actions et à condition d’avoir un capital conséquent, pour spéculer sur les marchés.

Ce que vous allez apprendre en lisant l’article :

✔ Qu’est-ce qu’un trader indépendant ?

✔ Les traders indépendants français.

✔ Les formations pour devenir trader indépendant.

✔ Interview exclusive d’un trader indépendant.

Qu’est-ce qu’un trader indépendant ?

Un trader indépendant est un particulier qui achète et qui vend différents instruments financiers pour son compte propre.

Le trader indépendant est dans le jargon financier un “trader directionnel” qui va encaisser des revenus en spéculant à la hausse ou à la baisse, sur un ou plusieurs actifs financiers.

Contrairement aux idées reçues, il existe plusieurs catégories de traders dans les institutions financières.

Il y a bien entendu le trader directionnel mais aussi des traders arbitragistes, des sales traders, des traders qui effectuent des opérations de couverture.

Les traders arbitragistes gagnent de l’argent “en jouant” sur le différentiel de prix proposés par plusieurs places boursières pour le même actif financier.

Les profits sont très faibles et quasiment sans risque avec un volume de trading très important.

Les sales traders sont des commerciaux dont l’objectif est de recruter un maximum de nouveaux clients.

Les brokers en ligne qui proposent de trader sur les marchés via des CFD sont par exemple des sales brokers.

Le modèle économique des brokers comme IG MARKETS par exemple est de gagner de l’argent, grâce aux volumes des commissions engendrées, par les ordres des clients et leurs pertes.

Le broker va gagner de l’argent avec les commissions sur les CFD actions et le spread sur les indices ou sur le Forex.

Il se rémunère également avec les frais de financement lorsque le client achète des CFD et les conserve plusieurs jours.

Jordan Belfort était également un “sale trader” lorsqu’il démarchait des clients au téléphone pour les convaincre d’acheter des actions.

Les traders effectuant des opérations de couverture sont des salariés qui vont passer des ordres de leurs clients, afin de les protéger contre les risques de change, lorsque l’entreprise exporte des produits dans une autre devise.

Le trader indépendant ne travaille pas pour le compte d’une banque de financement et d’investissement (BFI) ou d’un hedge fund.

Il spécule sur les marchés directement avec ses fonds propres.

Le trader indépendant exerce son activité à temps partiel en complément de son activité salarié ou à temps plein.

Les qualités requises pour devenir trader indépendant

Le mental est la qualité la plus importante pour devenir un trader indépendant rentable.

La différence entre un trader indépendant amateur et un trader indépendant professionnel reste le mind set, c’est-à-dire, l’état d’esprit, le mental.

L’état d’esprit des traders indépendants est également supérieur aux traders salariés pour les raisons suivantes:

✔ Le trader salarié n’est pas tout seul car il travaille dans un salle de marché.

✔ Toutes les positions du trader salarié sont scrupuleusement surveillées et contrôlées.

✔ Le trader salarié ne spécule pas avec ses fonds propres.

Le trading est une activité très difficile car elle est contre nature il faut embrasser l’incertitude alors que la nature humaine a horreur du vide.

Les marchés financiers sont imprévisibles et très volatils.

Il faut accepter également de se tromper sur les marchés car vous pouvez avoir raison seulement 1 fois sur 3 et être rentable en bourse.

La patience et la discipline sont également des qualités essentielles à acquérir pour devenir rentable sur les marchés.

Vous devez ensuite acquérir les compétences suivantes :

  • L’analyse technique et chartiste.
  • La gestion du risque.
  • Le money management.
  • Les différents systèmes de trading.
  • Les différents ordres en bourse.
  • Les plateformes de trading.

Les traders utilisent l’analyse technique et chartiste via des graphiques boursiers pour analyser des instruments financiers.

Ils analysent les prix afin d’observer dans un premier temps la tendance de l’actif financier puis détecter la formation de figures chartistes (triangle,

Le trader étudie aussi les niveaux clés avec les supports et les résistances.

Il peut affiner son analyse en ajoutant des indicateurs techniques comme des moyennes mobiles ou les volumes.

La gestion du risque et le money management sont des indicateurs pour savoir si il est rentable d’entrer une position à l’achat ou à la vente.

Autrement dit qu’elle est mon espérance de gains par rapport à ma perte potentielle.

Il faut également connaître les différents systèmes de trading comme le break out, l’achat sur repli, le contre-tendance, en fonction de la configuration technique et graphique du marché.

Connaître la spécificité des différents ordres de bourse et se familiariser avec le logiciel de trading sont également nécessaires

Les différents styles de trading

Les 3 styles de trading sur les marchés financiers sont le day trading, le scalping et le swing trading ou position trading.

Un day trader sur les indices comme le DAX 30 effectue des transactions dans la journée en fermant tous les trades avant la clôture des marchés.

Le portefeuille sera alors 100% liquide.

Le Dax 30 est l’indice de référence en Europe pour le day trading et le scalping.

Il n’est pas possible de trader l’indice directement mais via des produits dérivés comme les contrats futurs ou les CFD.

Le scalping est le style de trading le plus extrême et le plus difficile, car le trader effectue de nombreuses transactions dans la journée, pour grapiller des points sur le marché.

Le scalper travaille avec le carnet d’ordres ou via des graphiques avec des unités de temps en ticks ou en minutes.

Comme le day trader il clôture également toutes ses positions avant la fermeture des marchés.

Le swing trader ou trader de position est un investisseur dont l’horizon de temps varie de 1 semaine à plusieurs mois.

Il trade les cycles de hausse ou de baisse d’un actif financier.

Quel est le meilleur style de trading ?

Le swing trading est le style de trading le plus rémunérateur et le plus adapté pour débuter une carrière de trader indépendant.

Le day trading et le scalping sont des activités très chronophages, stressantes et épuisantes.

Elles sont également des armes de destruction massive de capitaux et du pain béni pour les brokers market maker?

Le scalping et le day trading nécessitent d’avoir des capacités analytiques et de gestion des émotions hors de la portée du commun des mortels…..à moins d’avoir le profil d’un pilote de chasse !

La majorité des aspirants traders ne jurent que par le scalping et le day trading…..Ils finiront ruinés !

Le swing trading n’est pas très sexy chez les brokers en raison du volume de commissions moins important que le scalping.

Découvrez à présent les avantages du swing trading :

✔ Une activité compatible avec une activité de salarié et une vie familiale.

✔ Une routine de seulement 30 minutes par jour pour détecter les actifs financiers grâce aux screeners.

✔ Il est plus facile d’analyser à froid les marchés lorsqu’il sont fermés.

✔ Il est également plus facile de détecter les figures chartistes qui sont fiables sur des unités de temps longues (Mois, Semaine, Jour, 4 heures).

✔ Les gains sont plus importants lorsque vous surfez sur une vague de hausse ou de baisse.

Quel capital pour devenir trader indépendant ?

Vous pouvez débuter avec un capital minimal de 1 000 euros mais votre choix sera limité au Forex et aux indices.

Dans la mesure où votre risque sera limité à 1% pour chaque trade vous devrez d’abord négocier avec des micro-lots.

Vous serez toujours en phase d’apprentissage après avoir suivi une formation, prenez le temps de vous familiarisez avec les marchés en spéculant avec vos fonds propres.

Réinvestissez tous vos gains et n’hésitez pas augmenter votre capital avec vos primes ou votre treizième mois, Paris ne s’est pas fait en 1 jour.

En ce qui me concerne, j’ai débuté en swing trading avec un capital de 20 000 euros en 2009, sachant que jusqu’à maintenant je réinvestis tous gains, dans mon portefeuille de swing trading et d’investissement long terme.

Si vous souhaitez en savoir plus cet article devrait vous intéresser :

Quel capital faut-il avoir pour vivre du trading ?

La fiscalité en trading

La fiscalité est très élevée en France avec un prélèvement forfaitaire unique de 30% sur tous vos gains en bourse.

Tous les traders indépendants que je connais et qui vivent à 100% du trading et de l’investissement en bourse ont quitté la France.

Je vous recommande de choisir des brokers régulés domiciliés en France comme l’excellent courtier XTB pour faciliter la déclaration de vos gains.

Les traders indépendants français

Il existe une poignée de traders indépendants qui ont viré leurs patrons pour vivre de leurs passions.

Vous trouverez ci-dessous la liste des traders indépendants qui vivent du trading via les 3 activités suivantes :

✔ Le trading et l’investissement en bourse.

✔ La formation en ligne.

✔ Le coaching.

Julien Flot

Trader indépendant et investisseur en bourse, Julien Flot, est une personnalité incontournable dans la sphère francophone pour les raisons suivantes :

Il est pionnier dans le blogging sur la bourse et le trading avec le blog Graphseo fondé en 2006.

Le blog est une mine d’informations pour apprendre le trading et l’investissement en bourse.

La qualité des formations proposées par Julien Flot fait l’unanimité dans les médias suivants :

Julien est également un auteur à succès sur Amazon avec la publication d’ouvrages pour apprendre à gagner de l’argent en bourse.

Julien partage sa passion de la bourse sur Facebook et You Tube comment vous pouvez le voir avec le nombre d’abonnés.

 37 000 personnes sont abonnées à la chaine You Tube Graphseo de Julien Flot.

Self made man, j’aime beaucoup le parcours de Julien car il est devenu trader indépendant en partant de zéro.

Swing trader de talent sur les actions, Julien a débuté en trading en 2006 avec un capital de 40 000 euros tout exerçant une activité de salarié.

Julien est un investisseur intelligent qui a eu la sagesse de conserver, durant un temps son travail en CDI et de réinvestir tous ses profits.

Il est aujourd’hui expatrié à Varsovie et possède son propre fonds d’investissement valorisé à plus d’1 millions d’euros.

Swing Trader, investisseur en bourse et coach, Julien a formé des milliers de traders via son excellent programme de formation et son académie de trading.

Cédric Froment

Aujourd’hui expatrié à l’Ile Maurice pour des raisons fiscales et pour faire du surf, Cédric Froment est un trader indépendant vivant à 100% du trading.

Fondateur du site e-devenir trader.com, Cédric publie chaque semaine des vidéos pédagogiques pour apprendre à bien spéculer en bourse.

Il vend des programmes de formation pour apprendre le swing trading sur actions et l’investissement en bourse.

Il a également fondé une école de bourse en ligne LSL (l’école du spéculateur libre) avec un programme de formation sur 12 mois.

Benoist Rousseau

Ancien professeur d’histoire de 1998 à 2010, Benoist Rousseau est un trader indépendant vivant à 100% du trading.

Aujourd’hui expatrié fiscal à Andorre Benoist Rousseau est un scalpeur spéculant sur les contrats futurs Dax 30, Dow Jones, S&P 500 et le Nasdaq.

Fondateur du blog Andlil, Benoist est également un auteur à succès avec les ouvrages suivants :

✔ Les traders sont de vrais communistes.

✔ Devenez Trader Pro.

Benoist anime également un chaine You Tube où il partage sa passion du scalping à 24,8 Ke abonnés.

Sylvain March

Investisseur en bourse et swing trader sur les actions et les crypto-monnaies, Sylvain March est trader indépendant depuis 2008.

Chef d’entreprise également, Sylvain a fondé le site en bourse avec l’ambition d’offrir un écosystème utile et efficace aux traders indépendants.

L’écosystème en bourse propose les principaux services suivants:

✔ Des formations de trading.

✔ Une salle de marché digitale avec En bourse Elite.

✔ Un service de signaux de trading clé en main utilisant l’intelligence artificiel appelé AutoSignal.

Originaire de Lyon Sylvain s’est expatrié à Moscou et il partage l’actualité de son entreprise via sa chaine You Tube.

Les formations pour devenir trader indépendant

Le métier de trader indépendant est ouvert à tout le monde, car les régulateurs comme l’Autorité des Marchés Financiers et l’Autorité de contrôle prudentiel (Banque de France) n’exigent aucune formation ou diplôme spécifique.

Le revers de la médaille du trading pour tous et toutes est un taux très élevé de traders qui finissent ruinés sur les marchés financiers.

La majorité des particuliers qui souhaitent devenir “trader indépendant” à temps complet ou simplement à temps partiel ne prennent pas la peine de se former sérieusement.

“Si vous pensez que l’éducation coûte cher, essayer l’ignorance”

Vous avez ainsi des particuliers qui se lancent dans le trading, en ayant consommé uniquement du contenu gratuit via des articles de blog ou des vidéos sur You Tube.

Le portrait-robot est un particulier avec un faible capital souhaitant faire du scalping avec un effet de levier très élevé via les CFD (contract fo difference).

Il finira ruiné en quelques jours, lessivé psychologiquement et physiquement.

Une étude de l’A.M.F. (Autorité des Marchés Financiers) en 2014 réalisé en partenariat avec des brokers avait révélé que 9 personnes sur 10 perdent de l’argent sur les marchés financiers.

Plus inquiétant encore sont les chiffres présentés par les différents courtiers qui confirment les statistiques de l’A.M.F. (Autorité des Marchés Financiers).

Il existe heureusement des solutions efficaces pour devenir un trader indépendant rentable avec les formations présentées ci-dessous.

J’ai sélectionné pour vous les meilleures formations pour devenir un trader indépendant rentable.

Wall Street 2.0 est une formation de trading pour apprendre à trader avec succès sur les marchés.

Les formateurs Guillaume Monges et Yann Darwin sont des investisseurs (private equity,bourse, immobilier) et des traders professionnels.

Ils sont également associés dans une société d’investissement appelé Greenbull.

Vous apprendrez étape par étape le trading et les meilleures stratégies pour devenir un trader indépendant rentable, avec un contenu interactif de 10 heures de cours

Vous avez également les bonus suivants pour booster et hacker votre apprentissage  tout en encaissant immédiatement vos premiers gains.

✔ Des coachings sont organisés toutes les semaines avec des traders référents.

✔ Des masterclass mensuelles.

✔ L’accès à un club privé sur Facebook.

✔ L’application Arya Signals, une salle de marché digitale pour recevoir les meilleures opportunités de trading et encaisser vos premiers gains.

Vous pouvez dès à présent prendre votre destin en main, en devenant un trader indépendant et augmenter vos revenus significativement avec l’écosystème Wall Street 2.0 et tous les bonus offerts à vie.

Vous pouvez devenir trader indépendant et concrétiser vos rêves avec l’écosystème Wall Street 2.0 et tous ses bonus pour seulement 397 euros.

Vous avez également la possibilité d’obtenir le financement total de l’écosystème grâce à notre partenariat avec un broker.

J’interview Bernard Prats Desclaux

Interview de Bernard Prats Desclaux trader indépendant rentable sur le DAX 30.

Interview de Bernard Prats-Desclaux, top trader rentable sur le DAX 30 et fondateur du blog bpdtrading.com et de deux ouvrages de référence : Trading et Contrats FuturesStratégies de Marchés.

Bonjour Bernard et encore merci de m’accorder cet interview, pourrais-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour à toutes et tous, je suis trader depuis 25 ans.

J’ai débuté d’abord comme trader pour compte propre, j’ai été recruté ensuite dans un Hedge Fund grâce à de solides résultats, notamment en termes de gestion du risque.

Aujourd’hui, je suis revenu en France, et je dirige une Fintech, E-Winvest.

Nous conseillons les investisseurs professionnels et particuliers.

Et je suis toujours trader indépendant, au quotidien sur les marchés.

J’ai su faire de ma passion, un métier.

C’est ce que je souhaite à tous ceux qui aiment la bourse.

Comment as-tu découvert la bourse et le trading?

Depuis toujours avec les années 80 et le krach de 1987.Puis après mes études supérieures, je me suis orienté vers le trading.

Je ne me voyais pas faire autre chose.

Est-ce que tu privilégies la bourse, le trading ou les deux ? Et pour quelles raisons ?

Je suis trader. Plutôt court terme. Maintenant, je viens de faire 50 ans, j’ai un peu allongé la durée de mes investissements.

Quel est ton style de trading ? Scalping, Day Trading, Swing Trading ? Pour quelles raisons ?

Je trade tous les styles de trading. En fonction du cycle de marché. Par exemple, en 2018, on a cherché beaucoup de swings, le marché s’y prêtait. Depuis quelques semaines, je trader sur le court terme, voire le très court terme.

Autrement dit, je suis beaucoup plus scalper ce mois-ci (mois de mai 2019).

Je m’adapte à l’environnement général.

Dans un marché capable de « fortes sautes d’humeur » sur un seul tweet de Trump, réduire son temps d’exposition sur les marchés, c’est mathématiquement réduire son risque.

Or quand vous travailler avec des clients sérieux, la gestion du risque est ce qui les préoccupe le plus.

Pourquoi trades tu le DAX 30 et pas le CAC 40 ?

Le DAX 30 est mon contrat préféré depuis longtemps et ce depuis 2001, après avoir quitté le Russel 2000. Maintenant, je trade aussi le CAC 40 et même l’eurostoxx 50.

Le DAX 30 a des caractéristiques particulières, de momentum, d’impulsivité et d’explosivité qui plaident en sa faveur.

En plus, il est très propre techniquement avec une inertie dans les impulsions plus forteS que sur la plupart des autres indices.

As-tu une préférence pour les contrats à terme ou les CFD ? Et pourquoi ?

J’ai une préférence pour les contrats à terme. Mon premier livre s’appelait : TRADING ET CONTRATS FUTURES EN 2008.

Les CFD restent pour moi un produit d’apprentissage et uniquement d’apprentissage. Je n’en dirai pas plus.

As-tu suivi une formation pour devenir trader sur le DAX ou est-ce que c’est le marché qui t a formé ?

Le marché en général et le DAX en particulier m’a éduqué.

Pas seulement sur le plan technique, mais réellement et je n’exagère pas, sur le plan émotionnel également.

Lorsque j’ai débuté, j’étais comme tous les débutants, je voulais et tout de suite ! J’étais impulsif, nerveux, trop nerveux et trop réactif. Un gain et je m’emballais rapidement.

Je me voyais déjà gérant de Hedge fund. Bon ça a fini par arriver, mais justement, j’ai effectué un gros travail sur moi-même. Un travail de remise en question, un travail de professionnalisation véritable, où rien n’est laissé au hasard.

Si tu devais recommander des ouvrages à lire sur la bourse ?

Steve Nison: les chandeliers japonais.

Trader, entrez dans la zone de Mark DOUGLAS Market Wizards

Interviews de Jack Schwager.

Les ouvrages qui décrivent aussi le vécu du trader, avec les difficultés rencontrées et comment les résoudre: “Trading et contrats futures” et “Stratégies de marchés” (Eyrolles).

Quels conseils donnerais-tu aux débutants qui souhaitent devenir rentables sur le DAX ?

La patience, tout d’abord. Tester des stratégies, les re-tester dans différents conditions et cycles de marché. S’assurer que le style de trading que l’on choisit nous correspond bien. Bref, se professionnaliser et ne pas aborder le trading et le DAX en particulier en dilettante. Trader est un métier, ce n’est pas un jeu.

Est-il nécessaire d’avoir un talent inné pour gagner en trading ou s’agit-il d’un savoir être qu’il faut patiemment cultiver ?

C’est un ensemble mais ça s’apprend. C’est certain.

  • Il faut d’abord de l’humilité et savoir se remettre en question.
  • Il faut également savoir encaisser des chocs et se relancer, faire preuve de résilience donc.
  • Il faut être bon techniquement et avoir un rapport à l’argent, au gain et à la perte, sain et assumé, puis développer un mental spécifique.
  •  Tout cela s’apprend mais pas en trois mois, c’est certain.

Pourrais – tu décrire la journée type d’un trader indépendant rentable sur le DAX 30 ?

Réveil entre 05:30 et 06:00. Analyse des marchés, préparation de la journée, puis 30 à 60 minutes de sport ou de relaxation avant l’ouverture des marchés.

Puis tout au long de la journée, on va surveiller les configurations, appliquer les stratégies, contrôler les mouvements par rapport à notre analyse matinale réalisée à froid, analyser nos trades en temps réels, pendant et après.

Il faut toujours avoir un regard extérieur sur soi-même, le contrôle est certainement le plus important pour ne jamais tomber dans un excès d’optimisme ou de pessimisme durant la journée. J’ai connu des centaines de traders qui m’expliquaient en fin de journée qu’ils étaient incapables de comprendre pourquoi et comment ils avaient pris des trades durant journée.

C’est juste que à un moment, les courbes et les cours de bourse, combinés au P&L, ont un effet quasi hypnotique……

 Il faut donc toujours être en maîtrise, en contrôle, de nos émotions, de nos actions.

Ensuite, quand l’objectif a été réalisée, j’arrête de trader.

Je débriefe alors une dernière fois ce que j’ai fait de ma journée.

Puis je passe à la journée suivante ! Relâché et concentré ! C’est certainement la clé d’un bon comportement sur la durée.