fbpx

Le break even est une tactique de trading utilisé par la majorité des traders rentables.

Il s’agit d’un marqueur puissant pour distinguer les traders amateurs et les spéculateurs professionnels.

Je n’avais jamais entendu le terme break even lorsque je me suis formé au trading avec des livres et des cours en ligne.

J’ai longtemps recherché l’indicateur technique miracle pour gagner en bourse, lorsque j’ai débuté le trading en 2009.

J’ai bien entendu perdu mon temps et mon argent, pour finalement comprendre que les martingales en bourse, les indicateurs techniques magiques et autres robots de trading, n’existent tout simplement pas.

J’ai commencé à devenir rentable sur les marchés financiers et voir la lumière au bout du tunnel avec les 4 approches suivantes:

✔ J’ai choisi comme horizon de spéculation le swing trading.

✔ J’ai simplifié mon trading en me concentrant sur le price action.

✔ J’ai épousé totalement l’incertitude des marchés financiers.

✔ J’ai utilisé le break even.

Ce que vous allez apprendre en lisant l’article.

✔ Qu’est-ce que le break even ?

✔ Comment trader avec le break even ?

Qu’est-ce que le break even ?

Le break even est un terme anglo saxon signifiant littéralement seuil de rentabilité.

Il est coutume d’évoquer en comptabilité francophone le terme de seuil de rentabilité ou point mort, lorsque l’entreprise est dans une situation financière de statut quo.

La société ne gagne pas d’argent mais elle ne perd pas d’argent.

Il s’agit d’un point d’équilibre financier exprimé par un résultat net = 0.

Dans la langue de Shakespeare, le terme utilisé est break even.

En finance de marché, le break even est étroitement lié à la gestion du risque et au money management.

La spéculation sur les marchés financiers est une activité très risquée car les banqueroutes sont très fréquentes.

Les barrières à l’entrée pour les particuliers n’existent plus pour faire du trading avec le lancement des CFD (contract for difference) en 2007.

Ils pouvaient autrefois faire du trading mais uniquement, en achetant comme seule classe d’actifs financiers, les actions au comptant, avec des frais de courtage très élevés.

Les contrats à terme sur les indices, les matières premières et les devises étaient réservés uniquement aux traders institutionnels.

Les particuliers ont aujourd’hui la possibilité d’ouvrir simplement et rapidement, un compte de trading avec seulement 100 euros, chez certains brokers grâce au CFD (contract for difference).

Ils peuvent ainsi spéculer sur différents instruments financiers avec un faible capital grâce aux moyens suivants :

  • L’effet de levier proposé par les brokers.
  • Les fractions d’actions.
  • Les micro-lots sur le Forex, les indices, les matières premières, les obligations, les crypto-actifs.

Les traders particuliers ont aujourd’hui la possibilité d’ouvrir simplement et rapidement, un compte de trading avec seulement 100 euros, chez certains brokers grâce au CFD (contract for difference).

Les pouvoirs publics et les courtiers en ligne n’exigent aucun diplôme, formation ou expérience pour faire du trading en ligne.

Le trading pour tous et toutes avec le lancement des CFD sur les actions, les devises, les indices, les matières premières ou les crypto monnaies, a eu pour conséquence de fossoyer financièrement des milliers de particuliers.

Les statistiques de l’Autorité des Marchés Financiers, (AMF) sur le taux d’échec des traders particuliers sont désastreux, car ils ont révélé que 9 spéculateurs sur 10 perdent de l’argent sur les marchés.

Il s’agit des résultats d’une enquête effectuée sur 4 ans avec des informations recueilles auprès de 15 000 traders particuliers qui débutent en trading.

Ils ont perdu au total 161 millions d’euros avec une moyenne de 10 900 euros pour chaque trader.

Selon Thami Kabbaj, “environ 90% des days traders sont ruinés au bout d’un an, 5 à 7% conservent leurs capitaux et seulement 3 à 5% gagnent de l’argent régulièrement.”

Le trading est très risqué en raison de l’effet de levier utilisé à mauvais escient par les traders débutants.

L’effet de levier permet de multiplier les gains mais aussi les pertes dont le montant est parfois supérieur au capital investit.

Les traders particuliers sont dans une position très vulnérables, par rapport aux traders professionnels, car ils sont totalement livrés à eux-mêmes sur les marchés financiers.

Ils sont systématiquement guidés et piégés par leurs émotions pour prendre des décisions de trading avec au final des résultats catastrophiques.

Les émotions sont de véritables armes de destruction massive de comptes de trading lorsqu’elles sont mal gérées et canalisées.

Les traders professionnels salariés sont dans une meilleure position pour les raisons suivantes:

✔ Ils ne spéculent pas avec leurs économies mais avec les fonds propres des établissements financiers.

✔ Ils ne sont pas seuls par rapport aux traders particuliers.

✔ Les transactions des traders salariés sont strictement surveillées par d’autres services dans la salle de marchés.

Il y a cependant eu des faillites d’institutions financières retentissantes comme avec les entreprises LTCM, Tiger Funds ou Amaranath par exemple.

Le célèbre fonds d’investissement LTCM (Long Term Capital Management) dirigé par John Meriwether a été sauvé “in extremis” de la faillite par la Réserve Fédéral (FED) et Wall Street avec l’aide de 3,6 milliards de dollars.

Grisé par son succès, LTCM avait pris de nombreux risques inconsidérés, en utilisant à mauvais escient et de manière disproportionné l’effet de levier.

Les pouvoirs publics et les banques de Wall Street ont été acculé à secourir LTCM car il y avait un risque systémique majeur sur le système financier international.

Le trader Jérôme Kerviel de la Société Générale a fait perdre 4,9 milliards d’euros en 2008 à son entreprise, en raison d’un mauvais usage de l’effet de levier en achetant des contrats à terme sur l’indice allemand Dax 30 dont la volatilité est très élevé.

Les dirigeants sont intervenus en urgence pour déboucler toutes les positions du trader qui avait acheté 60 milliards d’euros de contrat future sur le DAX 30.

Il est bien entendu possible d’éviter la ruine et de gagner régulièrement de l’argent sur les marchés grâce à la gestion du risque et au money management.

La gestion du risque a pour objectif de protéger le capital face à l’environnement incertain et imprévisible des marchés financiers.

Le money management est une technique financière en trading pour maximiser ses gains tout en minimisant ses pertes.

Il s’agit de l’étape la plus importante à franchir dans votre parcours de trader si vous souhaitez obtenir des revenus complémentaires ou vivre du trading.

L’écrasante majorité des débutants sont focalisés sur l’analyse technique et le taux de réussite des trades.

Ils ne deviendront jamais rentables en cas d’échec à franchir cette étape déterminante.

Certaines formations proposent souvent l’effet d’annonce suivant :

70% de taux de réussite sur vos trades.

C’est bien entendu un slogan fallacieux et rusé pour amadouer les débutants en trading.

Vous pouvez obtenir 70% de réussite sur vos transactions et néanmoins perdre de l’argent lorsque vos pertes sont supérieures à vos gains.

Il est tout à fait possible d’être rentable en trading avec seul un taux de réussite de 30%.

Selon John Murhpy, auteur du livre Technicals Analysis of Futures Markets, « les meilleurs traders gagnent de l’argent sur 40% seulement de leurs opérations. »

Contrairement aux amateurs, les traders professionnels ne veulent pas avoir systématiquement raison sur les marchés, ils veulent juste gagner de l’argent.

Ils acceptent de se tromper en coupant leurs pertes et en laissant courir leurs profits tout en protégeant leur capital de trading.

Il n’existe pas de secret ou de technique magique pour gagner en trading, la seule différence est la combinaison d’une stratégie de trading qui donne un avantage statistique, une espérance de gains démultipliés grâce au money management et une discipline d’acier pour respecter les règles du plan de trading.

La signification du mot break even en trading est similaire à celui de la finance d’entreprise.

Il y a break even en trading lorsque le risque de perte est neutralisé pour la raison suivante :

Le trader ne peut pas perdre d’argent sur une transaction car le stop de protection a été déplacé au prix d’achat, à partir du moment où le scénario d’achat évolue favorablement.

La majorité des traders particuliers débutants ont la mauvaise habitude de charger leurs graphiques boursiers de nombreux indicateurs techniques car ils sont terrifiés par l’incertitude des marchés.

Ils croient à tort ou à raison qu’ils auront le meilleur signal de trading en multipliant les sources d’informations.

Comment trader avec le break even ?

« Faites du trading en ayant un avantage statistique, gérer votre risque, soyez régulier et recherchez la simplicité. Toute la formation des tortues, et à vrai dire toutes les bases de la réussite en trading, peuvent se résumer à ces 4 principes de base. » Curtis M.Faith.

Pour gagner en trading il faut absolument associer les 3 étages de la fusée suivante :

✔ Un avantage statistique

Un avantage financier.

✔ Un avantage psychologique.

Un avantage statistique est une configuration graphique et technique du marché, qui a tendance à se répéter, en raison du comportement psychologique des opérateurs en bourse.

Il doit s’agir d’un signal d’achat ou de vente fiable grâce à la convergence de signaux graphiques et techniques.

Lorsque vous avez repéré une configuration graphique et technique intéressante à exploiter, en raison de son avantage statistique, vous devez à présent vérifier, si la transaction est à présent rentable grâce à l’avantage financier.

L’avantage statistique ne sera cependant d’aucune utilité en l’absence d’un avantage financier.

J’insiste mais l’avantage statistique ne sera cependant d’aucune utilité en l’absence d’un avantage financier.

L’avantage financier fait référence à l’espérance de profit qui doit être au minimum 2 fois supérieur à la perte tolérée.

Il s’agit du célèbre ratio risk/reward.😃

Il est inutile de déprimer sur le résultat d’1 trade, lorsque vous ouvrez une position, car c’est la série de vos transactions qui va procurer un avantage financier.

« Savoir-faire du trading ce n’est pas avoir raison, c’est faire ce qu’il faut. Si vous vous voulez réussir, vous devez penser à long terme et ignorer les résultats des opérations individuelles » Curtis M.Faith.

De nombreux amateurs en trading font l’amalgame entre les revenus réguliers générés par une activité de salarié et les revenus de trading.

Il y a des cycles de marchés et des classes d’actifs (actions, matières premières, crypto-monnaies) qui sont très rémunérateurs et dans lesquels il ne faut pas louper le coche lorsqu’un bull market démarre.

Il faut par contre accepter d’être à l’écart des marchés lorsqu’il n y a rien de comestible et qu’il n’est pas rentable de prendre position.

La célèbre loi de Pareto avec la règle des 80/20 fonctionne à merveille sur les marchés et apporte de l’eau à notre moulin pour la tactique du break even.

De nombreuses études académique ont démontré que seul une minorité d’actions (20%) sont responsables de la hausse des indices boursiers (S&P 500, Dax ou CAC 40).

Une minorité de trade sera également responsable de votre performance en trading

J’ai cité l’avantage psychologique en dernier mais il s’agit du facteur le plus important et déterminant pour réussir en trading.

La psychologie est la variable d’ajustement pour devenir rentable sur les marchés.

La meilleure stratégie de trading au monde sera totalement inutile si vous êtes faible mentalement.

Il faut effectivement avoir un mental solide pour épouser totalement l’incertitude des marchés financiers, laisser courir ses profits, gérer les périodes de perte, sans compter la volatilité et l’apparition de cygne noir totalement imprévisible comme le COVID 19.

Le célèbre trader Curtis M.Faith qui fut formé en 2 semaines par Dennis Dennis et William Eckhardt, témoigna dans son ouvrage « La Stratégie des Tortues », l’impact de la psychologie en trading car certains membres du groupe avaient reçu la même formation et avaient pourtant des résultats médiocres.

Le strict respect de sa stratégie de trading grâce au plan de trading est essentiel.

Le plan de trading est un récapitulatif de votre stratégie de trading, il s’agit d’un briefing, récapitulant les conditions d’entrée, les tactiques de money management et la gestion de votre position.

De nombreux amateurs en trading font l’amalgame entre l’activité de salarié qui génère des revenus mensuels définis dans un contrat de travail et des attentes parfois irréalistes sur les marchés financiers.

Découvrons à présent les outils pour trader les break even comme un pro.

Le break even est une tactique de money management, qui fonctionne sur toutes les classes d’actifs et pour tous les styles de trading (scalping, day trading, swing trading).

Il est particulièrement adapté pour faire du swing trading, car le swing trader est plus exposé aux marchés financiers, dans la mesure où son horizon de trading dure plusieurs jours.

Les days traders et les scalpers sont moins exposés à la volatilité du marché et aux gaps car ils clôturent toutes leurs positions, avant la fermeture des bourses.

Je vous conseille d’utiliser les bougies japonaises pour analyser les marchés et faciliter votre trading par rapport au bar chart et aux lignes.

Au niveau de la gestion des risques, vous risquerez uniquement 1% maximum de votre capital sur chaque trade.

Les ordres à seuil de déclenchement , c’est-à-dire les ordres stop loss seront utilisés pour protéger le capital d’investissement.

Ils peuvent être placés sous le support pour un scénario haussier ou au-dessus d’une résistance pour un scénario baissier.

Le stop loss peut également être placé sous le précédent creux, lorsque le marché développe une tendance haussière ou au-dessus du précédent rebond rebond pour trader un marché baissier.

Vous avez acheté 100 actions New York Times au prix de 19,15 $ et placé un stop loss sous le précédent creux à 18,15 $, soit un risque 100$ .

Le niveau du break even est alors à 20,15 $, il s’agit de la distance (1R) que le prix devra atteindre le BE (break even).

Le scénario évolue favorablement car l’action grimpe à plus de 21,00 $, le stop sera alors remonté à 19,15 $ et le risque est alors neutralisé sur le trade.

 

En fonction de l’évolution positive du trade, vous pouvez ensuite remonter votre stop, à chaque fois que les creux de marché sont de plus en plus hauts.